On en badine pas avec le progrès. Barrage et village déplacé au Portugal (Wateau, 2016)

Stéphane Ghiotti

port

Wateau, F. 2016. On en badine pas avec le progrès. Barrage et village déplacé au Portugal. Paris: Éditions de la maison des sciences de l’homme, collection le bien Commun, 184 p., ISSN 2273-8258, 19 €.

(URL: www.editions-msh.fr/livre/?GCOI=27351100139870)

Stéphane Ghiotti

Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), France; stephane.ghiotti@univ-montp3.fr

 

Ce livre retrace l’histoire de l’un des plus grands barrages d’Europe, le barrage d’Alqueva situé dans la région de l’Alentejo, au sud-est du Portugal. A partir d’une approche anthropologique, la première originalité de cet ouvrage et d’analyser les liens établis entre le processus de construction d’un grand barrage et le destin du petit village de Luz, noyé par la montée des eaux et reconstruit plus loin de manière « moderne » selon ses promoteurs, avec déplacement et relogement de la population. L’originalité de l’auteure est de montrer qu’il ne s’agit en rien que d’une histoire de briques et de béton mais bien de la destruction et la reconstruction d’un ordre symbolique, sensible, social et politique pour cette communauté locale. La seconde originalité de l’ouvrage réside dans son organisation sous forme d’une pièce de théâtre, en trois actes qui en constituent le cœur et la partie centrale. Elle relate et rend compte par le biais de dialogues et de citations, les différents points de vue, sentiments, représentations et arguments des acteurs embarqués dans ce long processus, qu’ils soient habitants, journalistes, hommes politiques ou ingénieurs. L’ouvrage débute par un état de l’art concernant les barrages, la grande hydraulique, leurs histoires et notamment celle d’Alqueva. La troisième partie est très intéressante car elle permet, grâce à des portraits actualisés des personnages, une « mise à jour » de ces points de vue et arguments mobilisés par les principaux acteurs que sont les habitants et les acteurs officiels. Ainsi, c’est donc près de 15 ans (entre 1998 et 2013) de cette histoire fine et actualisée qu'il nous est permis de lire. Pour terminer, Fabienne Wateau remonte en généralité et revient de manière critique sur les trois principaux sujets qui structurent sa pièce : le déplacement de population, la politique de l’offre en eau, la participation du public dans le cadre de ces mégaprojets. La richesse, la longueur, la profondeur et la finesse des matériaux empiriques réunis sont impressionnantes et donnent une force considérable à la démonstration car cette dernière se trouve incarnée et remise en perspective dans le temps, l’espace et à travers des jeux d’acteurs de nature et de fonctions différentes. L’ouvrage repousse les interprétations simplistes et dichotomiques souvent mobilisées dans ces cas précis pour privilégier un kaléidoscope beaucoup plus riche de situations liées à ce long processus de mise en œuvre du barrage et de la relocalisation de la population. Un barrage n’est pas qu’une question technique et financière mais fait aussi, et peut être surtout, référence à du sensible, du vécu, du ressenti, des représentations, de la mémoire... autant d’éléments qui doivent replacer l’humain au centre des préoccupations.

 

Additional Info

  • Author(s): Fabienne Wateau
  • Year of publication: 2016
  • Publisher: Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Subject: Water policy
  • Type: Introduction
  • Review author: Stéphane Ghiotti
  • Language: French