Salinisation des rivières: un fléau écologique

H2wOe

Synopsis/contenu du film

Ce documentaire nous emmène en Allemagne dans la région de la Hesse, à la confluence de deux rivières, la Werra et la Fulda. Un sévère problème de salinisation s’y présente du fait que la Werra est sujette à d’importants rejets d'exploitation minière d’une entreprise d’extraction du potassium. L'Allemagne fait partie des 4 plus gros pays producteurs de sels de potassiums (KCl). L'entreprise responsable de ces rejets est l'entreprise K+S qui extrait 40 millions de tonnes par an de sels de potassium, avec toutefois un rendement assez faible puisqu’une partie est rejetée sous forme de déchets solides (13 millions de tonnes) et de déchets liquides rejetés dans la Werra (7 millions de mètres cubes de saumure).

Si les taux de salinité de la Werra ne s’améliorent pas pour correspondre aux normes européennes, l’Allemagne devrait verser à l’Europe de fortes pénalités. Ainsi depuis 2009, K+S a divisé par 2 les quantités de rejets salins dans la Werra en privilégiant les déchets solides.  Toutefois, cela entraîne la formation d'immenses terrils de sel dont le Monte Kali[1] est le plus grand au monde. Sous l’action de la pluie, le sel du terril se dissout, ruisselle et est absorbé par les sols pour finalement atteindre la Werra. K+S réalise également des injections souterraines pour les eaux dépassant le quota de déversement (1 milliards de m³ de saumure enfouie en totalité). Cependant, cette pratique peut entraîner une contamination des prélèvements d’eau potable. Une autre partie des déchets est quant à elle collectée dans des réservoirs de récupération.

La Werra présente donc une conductivité 10 fois supérieure à celle de la Fulda et une forte eutrophisation du milieu[2] entraînant une modification du biotope avec la disparition des poissons d’eau douce et une composition de type saumâtre. Ceci en fait le bassin hydrographique le plus salé d'Europe, avec 2,5 g de KCl par litre d'eau soit 20 fois plus qu’une rivière d'eau douce classique. Il faut noter que la région de la Hesse a des normes de salinité limites plus permissives que le reste de l’Europe.

Pour réagir à ce problème de salinisation, la société K+S prévoit un plan d'action en 4 phases :

  • La mise en place d’un pipeline pour rejeter la saumure sur le cours supérieur de la Weser (au débit plus important, ce qui permettrait de diluer le rejet) afin de soulager la Werra. Ainsi, les 2 points de déversement permettront de mieux maîtriser les concentrations salines, et de mettre fin aux injections souterraines afin d'éviter d’impacter l'alimentation en eau potable.
  • La construction d’installations supplémentaires afin de rendre les procédés d’extraction plus efficaces pour augmenter le volume de matières valorisables, dans le but de réduire les effluents salins (rejets salins passant de 7 millions de m³ à 5,5 millions de m³ par an).
  • La fermeture de certaines installations en 2030 permettra d’abaisser la quantité d’eau saline rejetée de 1 à 1,5 millions de m³ par an, comme les réserves de potasses restantes ne permettront plus de maintenir la production actuelle. A cela s’ajoutera l’arrêt des autres unités en 2060.
  • La dernière phase sur le long terme est de recouvrir à hauteur de 60% les terrils de sels, (afin d’éviter les ruissellements) pour atteindre des volumes de rejets à hauteur de 1,5 millions de m³ par an.

En parallèle, le porte-parole des riverains de la Weser et de la Werra qui représente les intérêts des communes, des usines hydrauliques et des associations de protection de la nature donne un avis dans le film sur ce plan d’action :

  • La construction du pipeline causerait des dommages irréparables sur les écosystèmes du fleuve de la Weser et des alentours.
  • La mise au point de nouveaux procédés techniques dans le but de réduire les effluents salins ne permettrait pas de réduire les déchets salins. La quantité de rejets salins diminuerait certes mais la quantité de sel restante serait toujours équivalente, le volume des déchets solides étant augmenté.
  • Recouvrir les terrils notamment celui du Monte Kali (hauteur de 250 mètres) ne semble pas possible techniquement. Si cette solution était toutefois envisageable, les sels continueraient d’être lessivés plus lentement. Une élimination des eaux de lessivage devrait être réalisée pour éviter qu’elles rejoignent les cours d’eau.
  • Le fait que le calendrier s’étende sur plus de 60 ans montre que l’exploitation est programmée jusqu’à l’épuisement des gisements de potasse.

Analyse critique

Ce documentaire est présenté par Carolin Matzko et Gunnar Mergner de l’émission de vulgarisation scientifique X:enius. Ce documentaire explique la sur-salinisation de la Werra, ses causes et conséquences. L’expertise du professeur Dietrich Borchardt du centre de recherche de l’environnement à Magdebourg permet d’avoir un aperçu comparatif de l’état des eaux de la Werra et de la Fulda, établi par la comparaison de la conductivité et de la turbidité des deux fleuves. D’autre part, il y a une mise en opposition entre le plan d’action détaillé par M. Geobble, l’attaché de presse de K+S, et Walter Hölzel, le porte-parole des riverains de la Weser et de la Werra. Le premier prône un bon équilibre écologique et économique qui permettrait d’assurer des emplois, et la restauration du milieu. Le second critique le plan d’action de K+S, dont les mesures et objectifs fixés ne sont pas suffisant vis-à-vis de l’impact environnemental de cette sur-salinisation[2], et dénonce une sorte d’inaction cachée.

Au vu des différentes mesures prévues par K+S pour faire face à ce problème environnemental, les intérêts économiques sont mis en avant et comparés aux enjeux environnementaux. La seule solution que laisse entrevoir ce documentaire est l’arrêt des exploitations des mines de potassium.

Le problème de la salinisation des rivières d’eau douce est un problème d’actualités assez méconnu qui affecte tous les pays du monde[3][4]. Elle peut être naturelle mais aussi d’origine anthropique. La salinisation influencée par les activités humaines est récente avec des impacts plus importants pour le milieu aquatique, rendant l’eau inutilisable pour l’agriculture et pouvant dégrader l’alimentation en eau potable[5]. Les moyens de désalinisation d’une rivière demandent des coûts très importants en plus d’être un enjeu environnemental et sociétal. [3]

Le film se présente comme un documentaire simple sans effets particuliers. Un effort est fait pour présenter sous forme de modélisation l’impact de l’injection des eaux résiduelles salées au sein des lames de dolomies, afin de mieux comprendre le phénomène de la remontée des eaux naturelles salées dans les captages d’eau potable. Par ailleurs, différentes vues aériennes du plus grand terril au monde permettent de mettre en relief la cause majeure de la salinisation du fleuve. Il propose une enquête environnementale en interrogeant différents acteurs, exploitant, spécialistes et riverains. Il permet d’avoir une vision claire de la salinisation des rivières au travers de cet exemple concret, et de comprendre les points de vue des différentes parties impliquées. L’aspect sociétal est mis en avant à travers l’intervention de Walter Hölzel, le porte-parole des riverains interrogé sur le plan d’action en 4 phases de l’entreprise K+S, pour qui les mesures avancées ne feraient que déplacer le problème.

Compléments bibliographiques

[1] Monte Kali — Wikipédia [WWW Document], n.d.URL https://fr.wikipedia.org/wiki/Monte_Kali (accessed 11.27.19).

[2] Effects of anthropogenic salinization on the ecological status of macroinvertebrate assemblages in the Werra River (Thuringia, Germany) [WWW Document], n.d. URL https://www.researchgate.net/publication/257569538_Effects_of_anthropogenic_salinisation_on_the_ecological_status_of_macroinvertebrate_assemblages_in_the_Werra_River_Thuringia_Germany (accessed 11.27.19).

[3] Futura, Salinisation des rivières : un fléau écologique qui nous concerne tous [WWW Document]. Futura. URL https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/climatologie-salinisation-rivieres-fleau-ecologique-nous-concerne-tous-43999/ (accessed 11.27.19).

[4] La salinisation des terres bouleverse la vie des paysans au Bangladesh [WWW Document], Le Devoir. URL https://www.ledevoir.com/monde/asie/518637/la-salinisation-des-terres-bouleverse-la-vie-des-paysans (accessed 11.27.19).

[5] Cañedo-Argüelles, M., Kefford, B.J., Piscart, C., Prat, N., Schäfer, R.B., Schulz, C.-J., 2013. Salinisation of rivers: An urgent ecological issue. Environmental Pollution 173, 157–167. https://doi.org/10.1016/j.envpol.2012.10.011

 Contributions de William Kouassi

 

Additional Info

  • Director: undefined
  • Producer: Carolin Matzko et Gunnar Mergner (Arte)
  • Language: Français
  • Year: 2016
  • Duration (min): 26
  • Theme: Environmental degradation, Water quality, pollution
  • Access: Free
  • Country: Germany
  • Technical quality (star): Technical quality (star)
  • Academic interest (star): Academic interest (star)
  • Societal interest (star): Societal interest (star)
  • Technical quality: 3
  • Academic quality: 4
  • Social interest: 4