De l'or en bouteille : Le juteux business des eaux minérales

H2wOe

Synopsis/contenu du film

Ce documentaire prend source au cœur du 21ème siècle où le combat entre l’eau en bouteille et l’eau du robinet fait rage. Boire est un besoin vital quotidien et les industriels l’ont bien compris. Ainsi avec la généralisation des connaissances sur les pollutions qui touchent l’environnement, un grand nombre de consommateurs se tournent vers l’eau en bouteille, qui semble plus sécurisée et de meilleure qualité. Les Français sont les deuxièmes consommateurs en Europe d’eau en bouteille alors que celle-ci revient de cent à trois cents fois plus chère que l'eau du robinet. Quelles sont les stratégies de vente des industriels de l’eau ? Quelles sont les offres de vente d’eau potable en France ? Et pourquoi les industriels rencontrent-ils un tel succès dans cette conquête de l’eau en bouteille ?

Afin de répondre à ces questions, le documentaire questionne les consommateurs ainsi que les différents acteurs exploitant l’eau en France. En effet, il n’existe pas une eau, mais des centaines d’eaux de différentes compositions. N’étant que rarement informée sur l’eau, la population dépend des médias et de la publicité pour se faire une idée du produit à acheter. De plus, la manque de respect pour ses milieux aquatiques depuis un siècle fait que la France a hérité d’une eau du robinet qui peut être de mauvaise qualité selon les régions. La marque 'Cristaline' a profité de cette situation en utilisant des publicités-chocs qui rapprochent les eaux du robinet de celles des égouts. Grâce à ce marketing agressif, les industriels ont augmenté leur taux de croissance moyen de 5,5% entre 2006 et 2011.

Ce documentaire mené à la façon d’une étude de marché s’intéresse aux différentes méthodes commerciales et de marketing des grands groupes du secteur de l’eau. Une comparaison avec des petites entreprises qui exploitent des sources de taille plus modeste tout en maintenant une grande qualité (quitte à vendre moins), mais qui vendent une eau plus chère, est mise en avant. Des structures publiques telles que des régies des eaux sont interviewées. Elles souhaitent changer l’opinion du public sur l’eau du robinet afin d’en généraliser sa consommation et, ainsi, faire baisser les dépenses de la population.

Analyse critique

Grâce aux nombreux interviews (professionnels de santés, scientifiques, maires de communes, consommateurs, gérants de grandes marques d’eau en bouteille…), ce documentaire expose les nombreux points de vue associés aux deux catégories d’eaux que sont les eaux en bouteille et les eaux du robinet. Ce reportage, fait pour toucher un large public, balaye objectivement les principaux points positifs et négatifs de l’eau en bouteille et de l’eau du robinet. Il permet à chacun de se faire sa propre opinion sur un sujet qui reste d’actualité plus de dix ans plus tard.

Deux entités s’opposent donc, les acteurs privés qui commercialisent l’eau en bouteille et les acteurs publics qui vendent l’eau du robinet. Le reportage ne prend pas clairement parti pour l’une d’eux mais il a tendance à insister sur les nombreux points négatifs des géants de l’eau en bouteille et à adopter un discours plus modéré pour les acteurs publics.

 

D’autre part, certains points négatifs, tels que les pollutions aux plastiques des eaux embouteillées où les pollutions ponctuelles des eaux du robinet sont peu abordées. En effet, il est à rappeler que même si l’eau du robinet subit des contrôles réguliers, c’est la moyenne annuelle des paramètres de sa qualité qui est prise en compte, ce qui peut occulter des dépassements de normes pendant certaines périodes. A contrario, pour l’eau en bouteille aucun dépassement n’est autorisé.

Du fait de l’ancienneté de ce documentaire (2008), les conséquences environnementales de la surproduction de plastique, à l’instar des bouteilles d’eau, ne sont abordées que brièvement et peu développées. Sujet aujourd’hui d’actualité.

La conclusion de ce reportage permet de comprendre le problème majeur de la qualité des eaux: la disparité. En effet, il est important de comprendre qu’il n’existe pas une eau, mais des eaux. À ce titre, il est difficile de conclure sur « Quelle est la meilleure eau ? », certaines étant d’excellente qualité et d’autres moins bonnes, qu'elles soient en bouteille ou du robinet. Toutefois même si de nombreuses marques vendent un type de qualité minérale spécifique, souvent impossible à vérifier, afin augmenter leurs ventes, l’eau en bouteille garde l’avantage de sa stabilité, raison pour laquelle certaines sont utilisées dans l’alimentation du nourrisson.

En résumé, ce documentaire s’adresse à un large public en quête d’informations sur les types d’eau auxquels il a accès. Il pourra ainsi mieux comprendre les conditions de production de cette ressource, bien souvent inconnues des consommateurs. Cependant, l’absence de nombreux points d'actualité, tels que la gestion des déchets plastique, la pollution et les impacts sur la santé des microplastiques, mais aussi l’accaparement de la ressource à des fins privées, peut rendre ce reportage incomplet ou obsolète pour la communauté technique et scientifique.

Le documentaire est bien présenté et structuré, permettant de comprendre les différents aspects liés à l’économie de ces deux types d’eaux (techniques, réglementaire…), mais n'a cependant pas de valeur artistique particulière. Il traite principalement de dimensions sociales et économiques, mais pas d’aspects techniques ou scientifiques. Son intérêt sociétal est lié au fait qu'il permet à un public non averti de découvrir ce sujet important et de se faire sa propre opinion sur les différentes eaux (eau en bouteille et eau du robinet) disponibles.

 

Mots clés et biblio pour aller plus loin sur le sujet

Mots clés : Eau, Plastique, Santé, Qualité, Traitement, Polémique, Combat, Bouteille, Robinet

Gaubert, C. 2018. L'eau en bouteille deux fois plus contaminée par des particules de plastique qu'au robinet. Sciences et Avenir. 15/03/2018. www.sciencesetavenir.fr/sante/l-eau-en-bouteille-deux-fois-plus-contaminee-par-des-particules-de-plastique-qu-au-robinet_122059  [Consulté le 15/10/2019]

Véolia. 2019. Eau en bouteille vs eau du robinet : match amical en 5 rounds. www.eau.veolia.fr/eau-en-bouteille-vs-eau-du-robinet-match-amical-en-5- rounds [Consulté le 15/10/2019]

Huret, D. 2009. Histoire d’eaux Bouteille ou robinet ?. Marchés et tendances. 01/04/2009. http://capedecision.com/onewebmedia/2013%2007%2023%20histoire%20d'eau%201%20bouteille% 20robinet.pdf [Consulté le 28/10/2019]

Marty N. 2006. La consommation des eaux embouteillées. Presses de Science Po. No 91. www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2006-3-page-25.htm [Consulté le 28/10/2019]

Contributions de Romain Tiers et Zoé Feullar

Additional Info

  • Producer: Grand Angle Productions
  • Language: Français
  • Year: 2008
  • Duration (min): 52
  • Theme: Domestic water, Water quality, pollution, Privatisation, Water and health
  • Access: Free
  • Technical quality: Technical quality
  • Academic interest: Academic interest
  • Societal interest: Societal interest